Café Cacao - RDC-Economie : un forum à Kinshasa pour la relance du café et du cacao

Du lundi 18 juin au mercredi 20 juin 2018, producteurs, exportateurs, transformateurs et distributeurs du café et du cacao, se rencontrent à Kempinski Hôtel Fleuve Congo pour faire un état des lieux du secteur café-cacao. L’objectif est d’identifier les obstacles majeurs à la production, à la transformation, à la certification, à la recherche et à la commercialisation du café et du cacao en vue d’en formuler des recommandations idoines pour la promotion et la compétitivité de ces produits, en prenant en compte l’aspect genre.

Les organisateurs de ce forum qui sont la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), le Ministère de l’Agriculture, l’Office National du Café (ONC) et l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM), attendent des participants congolais, africains et des autres continents, de recenser et d’identifier tous les producteurs et exportateurs de ces deux filières agricoles sur toute l’étendue de la RDC et les regrouper au sein des différentes corporations pour en constituer un répertoire et assurer leur encadrement, la défense et la promotion de leurs intérêts auprès des pouvoirs publics et des organisations régionales ou internationales.

Il est également attendu des participants de dégager les voies et moyens pour renforcer les relations de partenariat public-privé afin de créer un climat sein d’affaires, susceptible d’attirer davantage les investisseurs dans ces filières pour relever le niveau de leur contribution au budget de l’Etat. Pour ce faire, pendant ces trois jours, les thématiques comme la problématique de la production, la recherche, la transformation, les infrastructures et la sécurité ; la certification, la normalisation, le marketing et les opportunités des marchés ; le financement, l’investissement, l’environnement des affaires (fiscalité et parafiscalité) et partenariat public-privé ; l’autonomisation et la prise en charge des femmes productrices et exportatrices du café et cacao, seront traités dans des ateliers. S’en suivront l’organisation de l’exposition des produits des entreprises du secteur et le concours de dégustation du meilleur café de la RDC.

20 millions USD pour la relance de la Cacaoyère de Bengamisa dans la Tshopo…

Le Forum sur le Café et le Cacao intervient au moment favorable où le secteur intéresse les partenaires étrangers. Les activités générales de la Cacaoyère de Bengamisa (CABEN), dans la province de la Tshopo seront bientôt relancées. L’annonce a été faite ce samedi 16 juin à Kisangani par Willy Maingolo,  Directeur Général a.i de cette entreprise de plantations et de transformation de cacaos, créée depuis 1981. Cette relance intervient au terme de la signature d’un protocole d’accord à long terme entre le Ministère de l’Agriculture et la firme Sud-africaine Rameses Investment. C’est un investissement de 20 millions USD qui va permettre de redynamiser les plantations existantes mais aussi d’étendre les nouvelles plantations. Et la vision des investisseurs, révèle Willy Maingolo, n’est pas d’exporter mais plutôt de transformer le cacao sur place. Il promet que dans un avenir proche, le monde pourra consommer le chocolat made in CABEN, made in DRC.

Il sied de rappeler que jadis comptée dans le monde parmi les grands producteurs et exportateurs du café et du cacao, la RDC n’a plus d’embelli sur le plan international. Plusieurs causes ont concouru à cette situation économiquement déplorable. C’est notamment les guerres et pillages, la dégradation des voies de communication (routes de desserte agricole), l’instabilité politique. Les résolutions du Forum de Kempinski Hôtel Fleuve Congo pourront aider les décideurs à remettre ce grand pays à sa place de grand producteur et exportateur de ces deux produits.

Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 22
    Partages