Lac Munkamba 1 1 - 30 juin 2018 au Kasaï central : ça se fête au lac Munkamba

Le gouverneur du Kasaï Central, Denis Kambayi, entend célébrer la fête du 30 juin prochain, date marquant le 58ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance, au lac Munkamba, dans le territoire de Dimbelenge. Selon les informations parvenues à scooprdc.net, le choix de cette localité située à au moins 100Km à l’Est de la ville de Kananga, se justifierait par deux raisons. Primo, consolider l’unité des communautés au bord de ce lac mystique à la forme humaine après toutes les affres occasionnées par le phénomène Kamuina Nsapu. Secundo, tenter de relancer les activités touristiques au bord du lac Munkamba qui a offert ses merveilles non seulement aux nationaux habitant les deux anciennes provinces de Kasaï, mais également aux expatriés résidant à Kananga et Mbuji-Mayi.

S’agissant de la consolidation de l’unité, Denis Kambayi estime que les centre-Kasaïens ne doivent pas rester d’éternels attristés. « Nous venons d’un moment difficile, il faut donner la joie aux fils et filles du Kasaï central. Nous ne devons pas rester d’éternels attristés. Nous allons là-bas en méditation. Nous voulons amener l’unité des communautés autour de ce lac spirituel en nous rappelant le pacte signé par nos ancêtres dont le fondement est l’unité et la cohabitation », déclare-t-il aux forces vives de la province qu’il a réunies, jeudi 31 mai, au Bâtiment Administratif.

Dans l’entendement du gouverneur Kambayi qui a toujours recherché depuis longtemps l’unité des Kasaïens dans l’ancienne configuration des provinces à travers la Fondation Grand Kasaï, les plaies causées par le phénomène Kamuina Nsapu ont été profondes, on les a pansées, elles se sont cicatrisées. Sa démarche actuelle consiste à décicatriser ces plaies en réveillant les sensibilités des entités et les pousser à l’unité ainsi qu’à la culture du vivre ensemble.

Quant à l’ambition de relancer les activités touristiques, il sied de rappeler que le lac Munkamba est un patrimoine mondial de l’Unesco. Sa forme d’une personne écartant les jambes et les bras attirait par le passé beaucoup de touristes avant la dégradation de la situation politique et économique dans les années 90. Les villageois de la contrée avaient l’habitude de voir tous les week-ends des petits Blancs se baigner dans le lac et livrer du beau spectacle sur les eux à bord des canons rapides. Outre le Guest-house des Protestants, il y a au bord du Lac, des jolies bâtisses des anciens  dignitaires du régime Mobutu, Gilbert Tshiongo (ancien PDG de la Regideso) et Jonas Munkamba (PAD de la Miba). Ce dernier y avait même installé une succursale  du Dancing Night Club « Le Cosmos ».

La démarche de Denis Kambayi de vouloir attirer à nouveau les  touristes vers le lac Munkamba est beaucoup saluée par plus d’un centre-Kasaïen. Mais il lui faudra un grand lobbying pour attirer les investisseurs hôteliers en vue de viabiliser les abords du lac, mais également aménager la route Kananga-Munkamba, longue seulement de 100Km pour faciliter l’accessibilité au lac.

Georges Ilunga

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 11
    Partages