OLENGHANKOY ET TSHIBALA - RDC-Politique : déchirures  au Rassop/Kasavubu !

Le malaise est profond au Rassemblement de l’Opposition aile Kasavubu. Le fossé s’est agrandi entre le camp de Joseph Olenghankoy et celui de Bruno Tshibala.  Les ministres membres de cette plateforme politique qui sont au gouvernement Tshibala, ont dans une déclaration lue dans la soirée de mardi 29 mai au Centre des handicapés par le ministre d’Etat en charge des relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, désavoué Joseph Olenghankoy, président du Conseil des Sages du Rassop/Kasavubu et président du Conseil de Suivi de l’Accord (CNSA).

Comme qui veut noyer son chien l’accuse de rage, ils lui adressent un chapelet des reproches : népotisme, création d’un groupuscule dénommé « La Base » chargée d’injurier les membres du gouvernement, tricherie politique par la transformation frauduleuse du Rassop en une plateforme électorale et son enregistrement au Ministère de l’Intérieur sans consultation du Conseil des sages et autres plateformes politiques et forces sociales. « Depuis plusieurs mois, une dérive autocratique et anarchiste s’est installée dans le chef de certains individus manipulés, inconnus du grand public et sans qualité qui ont créé un groupuscule pirate et irrégulier appelé “la Base” prétendant agir au nom du Rassemblement et se livrant à des attaques et des injures publiques contre les membres du gouvernement. Bien plus, le président du Conseil des sages en exercice et président du CNSA, est devenu lui-même à la fois le Rassemblement, le Conseil des sages du Rassemblement, la Coordination des actions du Rassemblement et la fameuse base du Rassemblement. Il agit et pose des actions en électron libre sans consulter les autres dirigeants politiques du Rassop, en particuliers les membres du Conseil des sages qui l’ont nommé comme président de cet organe collégiale », entend-on Lisanga Bonganga déclarer avant de conférer, en attendant la restructuration du Rassop, tout le pouvoir au premier ministre et président du Rassop Bruno Tshibala. Ce dernier devient désormais, aux dires de Lisanga, le seul et unique interlocuteur et interface du Rassop auprès de qui toutes les questions ou avis et décisions pourraient être sollicités.

Pour sa part, Joseph Olenghankoy a qualifié la sortie médiatique du groupe de Lisanga et leur décision prise de pure distraction. Se réservant de faire assez de commentaires, l’ancien enfant terrible de l’opposition déclare que ce qui l’intéresse maintenant c’est le Congo.

Agnelo Agnade

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 21
    Partages