Rossy Mukendi 3 - Inhumé ce samedi,  Rossy Mukendi proclamé Héros national et Martyr de la liberté

Dans la cérémonie d’oraisons funèbres organisée le matin de ce samedi 19 mai, en mémoire de l’activiste Rossy Mukendi Tshimanga, les mouvements citoyens pro-démocratie ont proclamé : « nous, activistes et tes compagnons de lutte, nous t’élevons au rang de héros national pour ta qualité de vie entant qu’humain, mais aussi par les qualités des services rendus à la nation; nous te proclamons martyrs de la liberté ». Cette déclaration a été précédée par le décernement d’un diplôme d’excellence remis symboliquement au fils de Rossy Mukendi par le Collectif des avocats défenseurs des droits humains, qui ont reconnu la lutte qui a coûté la vie à ce dernier.

Présent à la cérémonie d’avant la messe, Martin Fayulu, coordonnateur de la Dynamique de l’opposition et membre du Conseil des sages du Rassemblement de l’opposition, a promis que « la république de demain à laquelle nous espérons tous, sera reconnaissante à la famille du défunt, et tous les commanditaires et exécutants de ce crime odieux répondront de leurs actes devant les tribunaux »

À la messe de requiem organisée en la Cathédrale Notre Dame du Congo pour rendre les derniers hommages à l’homme de « le peuple gagne toujours », l’officiant du jour a affirmé que « l’homme n’est pas jeté dans un univers abandonné, où chacun doit faire de lui ce qu’il veut ». Et d’affirmer, « Nous sommes tous frères, chacun est responsable de son frère,… ce qui implique l’engagement qu’a chacun de sécuriser son semblable ».

Terminant son homélie consacrée sur l’amour et la justice, le prêtre a formulé ces questionnements auxquels il a demandé à chacun de réfléchir : « combien de fois nos actions réalisées ne sont que les fruits de notre colère et notre méchanceté ? Qui peut dans la haine restaurer l’amour ? Qui peut dans la division promouvoir l’unité? Qui peut dans la guerre prêcher la paix ?

La messe s’est close par des oraisons funèbres, dont celle de la famille Mukendi faite par sa sœur, celle de son fils et celle du Comité Laïc de Coordination (CLC) lue par Madame KANDOLO. Toutes ces allocutions sont revenues sur les qualités reconnues à l’illustre disparu et la détermination de tous à poursuivre son combat sans relâche. C’est à la Nécropole « Entre Terre et Ciel » que Rossy Mukendi a sa demeure éternelle. La foule qui l’a accompagné, scandait : « oboma, oboma te, okokende ! », entendez, « que tu tues, que tu ne tues pas, tu finiras par partir ». Un message adressé au président de la république sortant.

Pour rappel, Rossy Mukendi Tshimanga, activiste pro-démocratie du Mouvement citoyen Collectif 2016, a été victime d’une balle tirée à bout portant par les forces de la Police à la paroisse St Benoît de Lemba (Kinshasa), lors de la répression de la marche du 25 février dernier organisée par le CLC. Pendant que le brigadier en chef Tokis Kumbo, matricule 1198511210674 de l’Escadron mobile d’intervention Mont-Amba est présenté comme le meurtrier de l’activiste pro-démocratie, ses collègues des mouvements citoyens incriminent la major Lokeso Koso Carine comme commanditaire. Mais la lumière jaillira du procès annoncé et que l’on attend incessamment.

Daniel-Curie Mamba

 

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 28
    Partages