José Makila 2 - Coalition MP-Opposition au Gouvernement : la prosternation de José Makila devant Joseph Kabila se justifie !

Le président Joseph Kabila a échangé avec les membres du bureau politique de la Majorité présidentielle (MP), samedi 12 mai, dans sa ferme de Kingakati. Selon des sources de la MP, l’autorité morale de cette plateforme leur a fait part de sa démarche de faire alliance avec les membres de l’opposition qui sont au gouvernement en vue d’une large coalition pour les prochaines élections. La révélation de Joseph Kabila confirme les dénonciations d’une majorité élargie depuis la formation du Gouvernement Tshibala faites par le MLC, l’UDPS et les autres partis de l’opposition pour dénier à leurs pairs faisant partie de ce gouvernement, l’appartenance  à l’opposition selon les dispositions de la loi portant statut de l’opposition.

D’ailleurs cela a fait dire beaucoup que lorsqu’un opposant entre au gouvernement de la Majorité au pouvoir, il cesse d’être opposant et devient « composant ». Car, il sera difficile de vivre dans un pareil environnement sans se soumettre à des formules d’adoration du genre « sous l’impulsion du chef de l’Etat » ou encore « par sa vision ou dans sa vision, le chef de l’Etat… ». Cela s’est vite remarqué avec les déclarations et positions des ministres opposants face aux manifestations organisées contre le régime ou aux discours critiquant le président de la république tenus par leurs collègues de l’opposition, les Mbikayi, Bitakwira, Lumeya, Ingele…se comportent en chien de garde de Joseph Kabila qu’ils vilipendaient hier à souhait. Ils sont devenus plus kabilistes que les kabilistes traditionnels.

Pas plus tard que hier, on a vu le vice-premier ministre et ministre des Transports et voies de communication, José Makila, se plier en deux malgré sa masse d’éléphant devant le président Joseph Kabila, avant de prononcer son allocution à l’occasion du lancement des travaux de construction de la nouvelle aérogare de l’aéroport de Ndjili. Comme si cette acrobatie ne suffisait pas, « ya José » s’est fait grand « matoliste » ce jour-là jusqu’à appeler Joseph Kabila « sisa bidimbu », entendez « celui qui pose des actes louables et laisse des empreintes » alors que lorsqu’il était à l’opposition, il ne cessait de le qualifier de grand voleur et de destructeur. Le confrère Peter Tiani du Magazine télévisé « Le Vrai Journal » rafraîchit bien les mémoires des Congolais et autres observateurs avec ses « devoirs de mémoire » qu’il balance sur  Youtube sur le comportement d’hier et d’aujourd’hui de chaque opposant au Gouvernement Tshibala. C’est dégueulasse !

Avec le dynamisme politique à la congolaise, les alliances se font et se défont non sur base de l’idéologie, mais de la recherche de l’enrichissement rapide. D’après les informations que détient Scooprdc.net d’un proche de la Présidence de la République, José Makila s’est beaucoup rapproché de Joseph Kabila que celui-ci le préfère beaucoup à la place du premier ministre Bruno Tshibala pour ses calculs au sein de l’opposition. « José Makila serait devenue la plaque tournante au sein de l’opposition que Joseph Kabila consulte fréquemment. Il voit le Chef de l’Etat autant de fois que le premier ministre reproché de moins stratège et sans leadership », confie cette source de la Présidence de la République à Scooprdc.net.

Avec l’extériorisation de la démarche du président Joseph Kabila de coaliser avec l’opposition au gouvernement, la mission serait confiée à José Makila de pêcher d’autres opposants au sein du Rassop/Limeté et de la Dynamique de l’opposition pour élargir le centre de la MP en vue d’avoir moins d’adversaires politiques, mieux moins d’opposants au régime Kabila qui n’a visiblement pas l’intention de lâcher le pouvoir. Pour ce faire, un paquet d’argent  sera mis à la disposition de « Ya José ».

Agnalo Agnade

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 3
    Partages