JP KALAMBA - Ceni : et si Kalamba démissionnait de lui-même ?

L’épée de Damoclès de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est toujours suspendue sur le rapporteur de la Commission Electorale Nationale Indépendante, Jean-Pierre Kalamba. Dans une correspondance adressée, ce 04 mai 2018, au président de l’Assemblée nationale, le nouveau président de l’UDPS réitère la demande de son parti de remplacement du délégué de l’UDPS et alliés à la CENI.  « En dépit de toutes ces démarches amorcées pour que le délégué désigné par l’UDPS entame sa mission en tant que nouveau rapporteur de la CENI, je constate, avec déception, que la procédure de remplacement est volontairement mise en veilleuse. C’est pourquoi, pour réparer cette injustice, je saisis cette occasion pour solliciter votre implication pour qu’au plus tard le 10 mai 2018 mon parti soit rétabli dans ses droits », écrit Félix Tshisekedi à Aubin Minaku.

En effet, cette correspondance de Fatshi fait suite à trois autres dont deux adressées au Président de la chambre basse et une au concerné lui-même. A ce dernier (Jean-Pierre Kalamba), le secrétaire général de l’UDPS, avait au lendemain de l’Accord de la Saint Sylvestre, demandé de déposer sa démission du poste de rapporteur de la Ceni, poste qui revient de droit à l’UDPS. Jean-Marc Kabund-a-Kabund a par la suite écrit à Aubin Minaku pour lui communiquer le nom du préféré de l’UDPS à ce poste. Correspondance qui a été soutenue par celle du président du groupe parlementaire UDPS et alliés.

Pourquoi ce remplacement traine-t-il alors qu’à la clôture de la session de septembre dernier, Aubin Minaku avait annoncé et promis que ce dossier sera traité prioritairement à la session de mars 2018 ? D’après les sources de scooprdc.net, tous les députés UDPS et alliés seraient acquis à la cause de Félix Tshisekedi d’autant plus que l’élu UDPS de Kananga est accusé, non seulement de s’être inféodé à la Majorité présidentielle, mais surtout de s’être allié à Bruno Tshibala dont les partisans se font avocat dans les médias du rapporteur en ballotage. Mais pourquoi ce dernier ne démissionne-t-il pas pour le sens de l’honneur ?

Tout observateur vous dira que ce n’est pas dans la culture des Congolais. Mais l’élégance et le sens de la dignité et de l’honneur recommandent bien de quitter les choses avant, au lieu que celles-ci ne vous quittent. Jean-Pierre Kalamba ne devra pas attendre d’être humilié parce qu’il pleuve ou qu’il neige, l’UDPS récupèrera son poste d’autant plus que la jurisprudence existe avec le MLC et le PPRD qui ont eu déjà à retirer leurs délégués de la Centrale électorale.

Ginno Lungabu.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 42
    Partages