Michel Ekonza 2 - Religion-Jubilé d’argent du père Michel Ekonzo : la paroisse Notre-Dame de Fatima en effervescence

C’est dans une procession menée par son Excellence Monseigneur Ernest Ngboko, Evêque du diocèse de Lisala, dans une église pleine comme un œuf de Notre-Dame de Fatima qu’a eu, ce samedi 21 avril, la célébration eucharistique commémorant les 25 ans de sacerdoce du père Michel Ekonzo Ekwalanga, père missionnaire Scheut et curé de ladite paroisse. Outre les fidèles catholiques, les prêtres, les religieuses et religieux qui sont venus en nombre à cette célébration, trois évêques ont été également présent, à savoir : Mgr Fridolin Ambongo, archevêque coadjuteur de Kinshasa et représentant personnel du cardinal Laurent Monsengwo, Mgr Louis Kinga (évêque émérite de Lisala) et le célébrant principal Mgr Ernest Ngboko.

Originaire de Lisala, chef-lieu de la Mongala, le père Michel Ekonzo a déjà derrière lui 35 ans de vie religieuse, dont 25 en tant que prêtre missionnaire. 15 ans après son ordination sacerdotale, il est envoyé par le cardinal-Archevêque de Kinshasa comme curé de la paroisse Notre-Dame de Fatima. Il est le premier prêtre noir à occuper cette fonction au sein de cette paroisse. Perplexes et soupçonneux, les paroissiens de Fatima ne cachaient pas leur scepticisme à l’endroit du nouveau curé, après avoir vécu avec de prêtres blancs depuis l’établissement de cette paroisse en 1954. « Voici que tout deviendra noir avec ce missionnaire noir qu’on nous envoie », avoue le président du Conseil paroissial qui a témoigné. Et d’ajouter : «  l’élection d’un président noir aux USA ayant coïncidé avec l’arrivé du curé Michel Ekonzo en 2008, certains paroissiens n’ont pas hésité à le surnommer Obama, sans doute vu les circonstances ayant entouré son arrivé et sa couleur de la peau. Peu de gens croyait en sa longévité au sein de cette paroisse vu la peur qu’il y avait. Mais trois mois ont suffi à père Michel pour que les gens commencent à faire leur mea culpa ».

 1x1.trans - Religion-Jubilé d’argent du père Michel Ekonzo : la paroisse Notre-Dame de Fatima en effervescence

A son actif et de manière significative, le père Michel s’est mis au travail avec ténacité et a amélioré les conditions de la paroisse Notre-Dame de Fatima en la dotant d’une école primaire fluorescente, d’un dispensaire, des salles polyvalentes pour différents types de manifestations, de restaurants modernes, des toilettes publiques modernes et il a en 10 ans planté plus de 40 arbres qui servent aujourd’hui d’abris aux passants, paroissiens et autres visiteurs du lieu.  Tels sont les propos témoignages du président du Conseil paroissial.

Quant au père Michel,  il a dans son homélie salué l’assistance de plusieurs personnes qui ont contribué à ses 25 ans de vie sacerdotale, et s’est appuyé sur les Psaumes 115. Il a avoué que la célébration eucharistique est devenue son lot quotidien, pour louer Dieu et pour demander son secours. « J’ai choisi de le servir toute ma vie parce qu’il est la réussite. Même si je n’arrive pas encore à vivre ma devise sacerdotale : «que tous soit un ». dit-il à la fin de son serment.

Après le mot de remerciement des membres du Conseil paroissial, le témoignage du père supérieur provincial de Scheut à Kinshasa, s’en est suivi un dîner offert aux invités après la messe dans l’enceinte même de la paroisse.

Nzakomba

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 9
    Partages