INSS batiment - Sécurité sociale : l’INSS vulgarise la nouvelle loi

Lancement, mercredi 18 avril, de la campagne de vulgarisation et sensibilisation sur la loi  fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale. C’est le ministre d’Etat du Travail et ministre du Travail, de l’Emploi et Prévoyance sociale qui a procédé au lancement de cette campagne à Kempisky Hôtel Fleuve Congo devant plusieurs partenaires de l’Institut National de la Sécurité Sociale (INSS). Cette loi promulguée le 15 juillet 2016 par le président Joseph Kabila et qui doit entrer en vigueur le 15 juillet prochain, apporte beaucoup d’innovations importantes tant en ce qui concerne la couverture sociale que les prestations et leurs conditions d’octroi.

En effet, contrairement à la loi en cours, la nouvelle loi permet aux assurés volontaires de souscrire à la sécurité sociale. Il en est de même pour les mandataires de l’Etat dans les entreprises et établissements publics, et dans les sociétés d’économie mixte tout comme les hauts cadres des sociétés et des entreprises publiques dès lors qu’ils ne sont pas liés par un contrat de travail ainsi que les membres des sociétés coopératives ouvrières de production et les gérants non-salariés des coopératives et leurs proposés. Les employés locaux des missions diplomatiques accréditées et établies en RDC et les associés actifs des sociétés  bénéficient aussi de cet avantage.

Quant aux prestations, la nouvelle loi innove dans l’uniformisation de l’âge à la retraite à 60 ans tant pour les hommes que les femmes ayant totalisé au moins 180 mois d’assurance. Elle donne l’éventualité de bénéficier d’une pension anticipée volontaire non liée à l’usure à partir de 55 ans. Elle accorde le droit de rachat de la carrière pour tout assuré âgé de 60 ans au moins qui ne totalise pas 180 mois d’assurance ainsi que la pension d’orphelins. En plus d’étendre dorénavant les allocations familiales sur toute l’étendue du territoire de la RDC, la nouvelle loi offre non seulement, le droit aux allocations prénatales et de maternité pour la femme travailleuse ou la conjointe d’un assuré, mais également le droit aux indemnités journalières pour la femme travailleuse pendant le congé de maternité pour compenser ma perte de ses revenus.

Ce jeudi 19 avril, la directrice générale de l’INSS, Agnès Muad Katang Nawej, était devant la Chambre de commerce Belgo-congolaise pour expliquer le bien-fondé de cette nouvelle réglementation. Des portes ouvertes sont prévues toujours dans le cadre de la vulgarisation. Avec cette nouvelle loi, l’INSS va s’appeler à partir du 15 juillet 218, Caisse Nationale de Sécurité sociale.

Ginno Lungabu.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 7
    Partages