She et EAU - Conférence humanitaire de Genève : les Emirats Arabes Unis déclinent leur participation si la RDC n’y prend pas part

Signe ou élan de solidarité, c‘est le moins que l’on puisse dire sur l’attitude des Emirats Arabes Unis envers la République Démocratique du Congo. Dans un communiqué référencié 2/32-286 du 6 avril dernier, la Mission Permanente des Emirats Arabes Unis auprès de Nations Unies à Genève indique que ce pays a accepté de participer à la Conférence humanitaire sur la RDC prévue le 13 avril prochain dans la capitale suisse sur base du consentement de la RDC à la tenue d’une telle conférence. Si la RDC ne soutient plus cette conférence, souligne le communiqué, les Emirats Arabes Unis n’y participeront pas.

Pour rappel, le 31 mars dernier, le Gouvernement congolais par le biais de son vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a signifié par écrit au secrétaire général de l’Onu, son refus catégorique de participer à la Conférence de haut niveau des donateurs sur la situation humanitaire en RDC, prévue le 13 avril prochain à Genève. La raison de cette déclinaison, selon She Okitundu, c’est le classement de la RDC en L3 (Level 3) par les Nations unies et autres partenaires humanitaires. Le L3 n’est autre que le niveau de gravité le plus élevé d’une situation soit sécuritaire ou humanitaire dans un pays. Et cette catégorisation est la même que les pays comme le Yémen ou la Syrie où l’ampleur de la violence n’est pas à comparer avec la RDC. Voilà qui fâche les autorités de Kinshasa. Aussi, le Gouvernement congolais ne digère-t-il guère qu’il soit dans cette conférence comme simple participant alors qu’il devait être associé à la préparation de celle-ci et à la définition de ses termes de référence.

La semaine dernière, les Nations unies auraient présenté par écrit des excuses au gouvernement congolais, promettant de revoir cette classification. Mais cela n’a pas encore fléchi la position du gouvernement congolais qui ne veut pas la situation humanitaire au Congo soit un fond de commerce pour certains organismes et ONG qui la dramatisent à souhait pour des buts inavoués. La conférence c’est dans quatre jours. Voyons s’il y aura arrondissement des angles.

Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 4
    Partages