primature - RDC-Primature : le salaire « humanitaire » augmente !

Habitués à être payés entre le 15 et 18 de chaque mois, le personnel de la Primature commençait à chuchoter vu que même le salaire « humanitaire » tardait à venir. Certains s’interrogeaient déjà si le directeur de cabinet démissionnaire du premier ministre Bruno Tshibala était parti avec la caisse de la Primature ? Heureusement, apprend Scooprdc.net, les conseillers ont été payés ce samedi 24 mars. Au lieu de 300 mille francs congolais autrefois perçus, ils ont touché 700 mille. Changement brusque qui suscite plusieurs interrogations : est-ce le directeur sortant le magouilleur ou son ex-patron ?

Dans ses précédents articles « ponction sur les salaires des agents à la Primature : qui dit la vérité » et « ponction sur les salaires des agents à la Primature : Michel Somwe, coupable ou victime expiatoire ? », Scooprdc.net, face aux accusations contre le directeur de cabinet démissionnaire, était parvenu à la conclusion selon laquelle « les détournements que l’on impute à Michel Somwe, soit 6 millions USD entre octobre 2017 et janvier 2018, ne peuvent nullement être inconnus de son chef ». Cet ajustement de 300 à 700 mille, est-ce pour davantage diaboliser l’ancien directeur de cabinet, bête noire de tous les agents de la Primature et sur qui ils tiraient à boulet rouge ? Peut-être une stratégie de dédouanement du nouveau directeur de cabinet, Jean-Félix Kamanda, en vue d’épargner le Premier ministre de tout soupçon alors qu’il était aussi indexé dans cette ponction des salaires.

Que cet ajustement  spectaculaire soit effectué, certaines zones d’ombre persistent encore quand on compare les avantages qu’avaient les conseillers à la Primature du temps d’Augustin Matata Ponyo, lesquels avantages ont été conservés pendant les trois mois de passage du premier ministre Samy Badibanga. Quelque soit l’appellation de ce qu’ils percevaient, les conseillers de Matata Ponyo touchaient chaque le 5 du mois une prime, le salaire intervenait le 15 du mois et une autre prime le 25 du mois. La sommation de ces trois perceptions par chacun, donnait un montant d’au moins 4 millions 800 mille francs congolais. En plus, chaque week-end il y avait les frais de transports et après chaque trois mois, intervenait le paiement de l’indemnité kilométrique. Tous ces avantages, les conseillers de Bruno Tshibala n’en ont pas. Les 700 mille FC qu’ils perçoivent il y a à peine trois mois, engloberaient tout.

Mais selon les sources de Scooprdc.net aux ministères des Finances et du Budget, toutes ces rubriques des avantages dus aux membres du cabinet du Premier ministre existent toujours dans la ligne budgétaire et dotation à la Primature. Question : pourquoi les bénéficiaires en sont-ils privés ? L’intervention de la Cour des comptes et de l’Inspection Générale des finances s’avère indispensable dans cette affaire qui sent le détournement à grande échelle à la Primature de Bruno Tshibala.

Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 12
    Partages