Kabinda - Lomami : le grand chef coutumier Lumpungu V aux arrêts !

Le député provincial et grand chef coutumier de Songye, Lumpungu V, et une trentaine de personnes de sa Cour ont été arrêtés et conduits manu militari par une équipe mixte des policiers et militaires. Cette arrestation est survenue ce lundi 19 mars dans la soirée à Kabinda-centre, rapportent ses proches à scooprdc.net. Ils  précisent qu’on reprocherait au grand chef coutumier et député provincial, d’entretenir une milice.

Mais d’après les informations parvenues à scooprdc.net, tout serait partie avec la situation délétère depuis un certain temps entre le gouverneur de province et les députés provinciaux. Intervenant sur une radio locale, le chef Lumpungu s’était attaqué et avait chargé sérieusement certains leaders politiques songye vivant à Kinshasa, qu’il accusait d’appauvrir la nouvelle province avec la pratique de l’opération-retour imposée au gouverneur. L’un de ces leaders se sentant indexé, aurait dépêché sa femme gérer cette « arrogance » du chef coutumier.

Celle-ci sur place à Kabinda, avait tenu il y a trois semaines un meeting au cours duquel elle a vilipendé le chef Lumpungu V, le traitant d’une statuette façonnée par son mari. Réponse du berger à la bergère, le chef Lumpungu passera encore sur les antennes d’une radio locale pour dévoiler les origines esclavagistes de la dame téméraire. Selon ses révélations, les arrières parents de celle-ci ont été des captifs déportés après la victoire de son grand-père chef coutumier dans les contrées lointaines. Pour le chef Lumpungu V, elle ne peut nullement se prévaloir songye. Voilà le crime de lèse-majesté qui lui attire la foudre de son mari, leader politique.

Vendredi passé, des policiers s’étaient présentés chez lui avec un mandat d’amener. Mais le chef coutumier a prévalu sa double immunité. Et les policiers étaient rentrés. Ce lundi, ça n’a pas été le cas. Les balles auraient crépité et finalement le chef coutumier-député provincial a été amené manu militari avec ses hommes qui opposaient résistance. Dossier à suivre.

Georges Ilunga

 

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 7
    Partages