Palais du peuple - Parlement-RDC : la session de grands enjeux ce 15 mars

Les parlementaires congolais s’apprêtent à entamer l’avant dernier virage (avant dernière session de septembre prochain) de leur mandat de législateur à partir de ce 15 mars. Une session très attendue, car censée procurer à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) quelques textes de loi essentiels à l’organisation des élections à venir, notamment celui portant répartition des sièges.

Cependant, dans les couloirs du Palais du peuple, la presse parlementaire détient des informations selon lesquelles des motions contre quelques membres du gouvernement seraient déjà en attente dès cette rentrée parlementaire. Il s’agit entre autres d’une motion de censure contre le PM Bruno Tshibala, dont la démission est de plus en plus exigée de tout bord. Ce dernier est accusé, non seulement d’une incompétence notoire, mais également de manque de personnalité criant. Vomi par son propre regroupement politique, le Rassop/Kasa-Vubu, Bruno Tshibala vient d’être désavoué par la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC) dont pourtant le président national, Me Constant Mutamba, était son bras droit. Ce dernier a, dans une lettre adressée au Président Joseph Kabila mardi 13 mars, exigé le remaniement urgent et total du gouvernement, estimant que le premier ministre n’a plus d’assise politique et juridique.

Cette avant-dernière session parlementaire pour la fin de la 2ième législature de la 3ième République devra aussi apurer des arriérés législatifs de la session précédente. En outre, députés et sénateurs devraient aussi au cours de cette session s’affirmer dans le travail pour prétendre revenir à la prochaine configuration de deux chambres parlementaires de la   RDC.

Cissé TRAORÉ.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 23
    Partages