Me Mbaki et Katumbi - Arrêté au camp Kokolo : Me Papy Mbaki, victime du Katumbisme

Pour avoir dans sa voiture une banderole à l’effigie de Moïse Katumbi avec mention « Katumbi c’est lui mon choix » et un drapeau du PND, parti de Salomon SK Della, financier de l’ancien gouverneur du Katanga, Me Papy Mbaki est détenu depuis ce mercredi 14 mars au Camp Kokolo par les services des renseignements militaires. Les agents de ces services qui passaient devant le garage situé au niveau de Bakayawu, à Bandal, le long de la route de raccourci qui mène au Camp Kokolo, ont aperçu à bord du véhicule de l’avocat les fameux objets du « crime » ci-haut cités. Ils ont forcé l’une des portières pour récupérer les objets incriminés et ont par la suite amené cette voiture au camp.

Pendant qu’ils s’en allaient, ils ont laissé la consigne pour que le propriétaire les suive au camp Kokolo. Alerté, Me Papy Mbaki s’est amené à l’Etat-Major de la Force terrestre pour savoir pourquoi son véhicule pourtant en réparation, était saisi. C’est en ce moment-là qu’on lui brandira les deux effets trouvés dans son véhicule suivi de la question : quelle relation as-tu avec Moïse Katumbi ? Réponse de l’avocat : je n’ai pas de relations personnelles avec lui, mais je le soutiens par conviction.

Cette réponse a été jugée arrogante par ses interrogateurs qui ont décidé de le garder au frais tout en le menaçant de le transférer au Département des renseignements militaires, ex-DEMIAP pour ce crime de lèse-majesté.  Selon les informations parvenues tard dans la nuit à Scooprdc.net, ces agents réclameraient une somme de mille dollars américains à Me Papy Mbaki pour le libérer. Ce dernier leur a dit qu’il n’a commis ni infraction ni péché en possédant les insignes de son candidat préféré à la présidentielle et du parti politique de son choix.

Visiblement ces agents de l’ex-DEMIAP sont tombés, comme disent les Kinois, dans un mauvais pool. Etant donné que l’homme arrêté est un connaisseur aguerri de la loi de par sa profession d’avocat. Alors, jusqu’où ira cet excès de zèle des hommes en uniformes pourtant constitutionnellement apolitiques ?

Nzakomba et Agnelo Agnade.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 82
    Partages