Bruno Tshibala et JM Kassamba 2 - Avec un visa expiré en France : le PM Brutshi s’abroutit !

En vadrouille en France depuis le début du mois de mars, le Premier ministre Bruno Tshibala scandalise toujours comme il en a pris l’habitude depuis son atterrissage à la Primature. Pendant que gendre et directeur de cabinet bagarraient dans la soirée du lundi 05 mars, le Premier ministre s’est retrouvé le mardi 06 mars à Paris, d’après les infos parvenues à scooprdc.net, avec un visa expiré. Il s’en serait rendu compte lorsque voulant se rendre à Londres, les services français de l’immigration lui ont signifié qu’il était en séjour irrégulier dans l’Espace Schengen. Il a fallu l’intervention gênante du Quai d’Orsay pour faciliter à l’irrégulier  Premier ministre congolais à faire son déplacement. Jusqu’à quand faudra-t-il le laisser couvrir la RDC de l’ignominie ? Y a-t-il contagion de la médiocrité à la Primature ? Si lui n’a pas regardé, puisque pressé d’aller se faire photographier et faire du selfie dans les rues de Paris avec le patron de Télé 50, comme la photo ci-haut le démontre, pourquoi son protocole ne pouvait pas lui faire remarquer que son visa expirait dans quelques jours ?

L’auteur intellectuel de l’abroutissement de la primature s’appelle  Joseph Kabila

En nommant le candidat le plus faible de tous les consultés, Joseph Kabila a sacrifié le pays pour des intérêts politiques égoïstes que les congolais ne lui pardonneront jamais. L’opinion se souviendra qu’à l’issue du dialogue ayant accouché l’Accord de la Saint Sylvestre, le premier ministre devrait émaner du Rassemblement de l’Opposition. Jouant leur carte après la mort d’Etienne Tshisekedi, l’autorité morale de la Majorité présidentielle et les siens, ont préféré créer d’abord la zizanie au sein du Rassop pour finalement obtenir la balkanisation, mieux le dédoublement de cette plateforme née du conclave de Genval. Jusque maintenant il y a le Rassop/Limete et le RassopKasa-Vubu d’où a été tiré Bruno Tshibala pour faire de lui premier ministre. Supercherie du camp présidentiel…

Il apparait aujourd’hui clairement que le président Joseph Kabila n’avait pas besoin de la compétence à la Primature confiée à l’opposition selon les termes de l’Accord de la Saint Sylvestre, mais plutôt d’un homme docile, inexpérimenté, incompétent et surtout sans personnalité, mieux un bougrequi sera guidé par le seul esprit d’enrichissement rapide et qui ne mettra pas mal à l’aise son pouvoir.  Ainsi, Bruno Tshibala le pion bien trouvé et placé de Joseph Kabila, est malheureusement  l’homme par qui la RDC a touché le bas fond de tout ce qui peut être appelé ridicule, médiocrité, bougrerie…

Sinon on ne comprendrait pas qu’avec toute la crème intellectuelle que regorge l’espace politique de l’opposition, que le chef de l’Etat, puisse se permettre de nommer un premier ministre dont le CV ne fait à peine qu’une demi-page ! A sa nomination déjà, les voix s’étaient levées pour fustiger ce choix du chef de l’Etat, mais vite les proches de Brutshi ont crié à la jalousie. Et maintenant qu’il s’abroutit, doit-on rire ou avoir honte ?Il est vrai que le chef de l’Etat peut user de son pouvoir discrétionnaire pour prendre une décision.C’est justement ce qu’il a fait en nommant Bruno Tshibala. Mais qui est comptable de toutes les bêtises qui se commettent à la Primature de la RDC : Tshibala ou lui ?, peut-on s’interroger. Dans cet imbroglio qu’on appellerait aussi la « primaturgate », on n’est franchement pas loin du « bonnet blanc, blanc bonnet.

Nzakomba

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 7
    Partages