NOGEC 1 - Reconfiguration de l’espace politique : la NOGEC appelle à un remaniement urgent du Gouvernement
Vous avez aimé ? Partagez !
  • 7
    Partages

Dans une lettre adressée ce mercredi 13 mars au président Joseph Kabila, la Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), lui demande des prendre des mesures équitables d’harmonisation politique avant la tenue d’élections libres, démocratiques et transparentes. Cette demande est formulée à la suite d’importantes mutations politiques enregistrées rien que pendant ce mois de mars.  Et pour la NOGEC, la notoriété de l’Accord de la Saint Sylvestre au regard des chambardements intervenus dans les rangs de ses signataires s’en trouve intentionnellement affectée au point qu’elle impose l’ultime nécessité de recherche immédiate d’un compromis politique réévalué sur le processus électoral. A l’entendement de la NOGEC, la participation des différents partis politiques à la gestion des institutions politiques et publiques  mérite d’être reconsidérée et appelle un remaniement d’urgence du Gouvernement, des institutions politiques, des institutions publiques et services de l’Etat.

Au nombre des bouleversements politiques intervenus ce mois de mars et auxquels la NOGEC fait allusion, Constant Mutamba et les siens citent la métamorphose et la division en même temps au sein de la  Majorité présidentielle (MP) avec entre autres le renouvellement du leadership au Parti du Peuple pour le Reconstruction et la Démocratie (PPRD). Il y a également cette annonce surprise d’un divorce politique entre le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) et la MP qui fait que le parti du patriarche Antoine Gizenga veut désormais convoler avec le MLC de Jean-Pierre Bemba et l’UNC de Vital Kamerhe.

Les membres de la NOGEC évoquent également la friction consommée entre notamment les leaders en vue du Rassop/Kasa-vubu : Joseph Olenghankoy et Bruno Tshibala. D’ailleurs ce dernier  pour bien tourner le dos à ce regroupement qui l’a vomi, a créé l’Alliance Pour le Congo (APC) dont la gestion est confiée à son bras droit Tshibangu Kalala. La liste des bouleversements politiques de la NOGEC prend aussi en compte les secousses au Rassop/Limete avec la rupture entre l’UDPS les Katumbistes du G7 et de l’AR qui viennent de créer leur nouvelle plateforme politique et électorale : Ensemble pour le Changement.

Pour la NOGEC, ces changements qui s’invitent aux préparatifs des élections à travers leurs différents états-majors politiques en présence, comportent d’évidentes conséquences sur les alliances de gouvernance concertée entre la MP et l’Opposition politique, conformément à l’Accord de la Saint-Sylvestre. En clair, ce mouvement citoyen estime, non seulement que le Palu devra rendre le tablier, mais également que le remplacement de Bruno Tshibala qui a perdu la confiance des siens du Rassop/Kasa-vubu, s’avère urgent.  Ce qui implique le chamboulement de tout le Gouvernement.

Georges Ilunga


Vous avez aimé ? Partagez !
  • 7
    Partages
Advertisements
5ee7bed0 - Reconfiguration de l’espace politique : la NOGEC appelle à un remaniement urgent du Gouvernementimp - Reconfiguration de l’espace politique : la NOGEC appelle à un remaniement urgent du Gouvernement