Moise Katumbi en RSA 1 - Rétropédalage politique de Moïse Katumbi : une croix sur le Rassop !

Ils se sont choisis, les katumbistes du G7 et de l’AR, pour se rencontrer en Afrique du sud en vue de célébrer du vendredi 09 au dimanche 11 mars, leur messe politique en dehors de leurs alliés du Rassemblement de l’opposition : UDPS, Dynamique de l’opposition, le G14… D’après l’analyse politique de scooprdc.net, ce tri par l’ancien gouverneur des siens pour une retraite conduite personnellement par lui-même à 40Kms de Johannesburg, n’est pas anodin. Il annonce les couleurs de l’isolement, mieux, augure sans aucun doute le divorce entre le G7 et l’UDPS, initiateurs du conclave de Genval ayant accouché en juin 2016 le Rassemblement des Forces politique sociales et politiques acquises au changement (Rassop).

Loin de se tromper, www.scooprdc.net en prend pour preuve les récentes déclarations de l’UDPS dont celle selon laquelle l’UDPS ne servira pas de marche pied à personne. Or, dans leur deal, Moïse Katumbi avait approché Etienne Tshisekedi vieillissant et finissant pour avoir le soutien politique de ce dernier à la présidentielle. Ce qui justifierait la nomination au poste de secrétaire général de l’UDPS du jeune Jean-Marc Kabund tiré de l’intérieur de l’ancien Katanga. Ce dernier, soutient-on à la Majorité présidentielle, serait un pion de l’ancien gouverneur du Katanga placé à l’UDPS pour le contrôle de ses intérêts. Ce deal a continué après la mort du vieux Tshisekedi avec son fils Félix Tshisekedi, bien évidemment à coup des billets verts, selon certaines indiscrétions. Mais c’était sans compter avec les caciques de ce vieux parti qui n’ont jamais cru au combat politique de Moise Katumbi que d’aucuns ont qualifié de « commerçant politique ». Ces caciques qui ont déniché en Jean-Marc Kabund un agent double, réclament la tenue du Conclave sans la présence de celui-ci. Donc, un désaveu à l’endroit de celui qui depuis un certain temps fait des déclarations étonnement bizarres et politiquement déshonorantes.

La présence suspecte de Georges Soros en compagnie de Moise Katumbi

Dans l’avion qui amenait le candidat à la présidentielle du G7 et de l’AR en Afrique du sud, on a vu ce dernier de dos. En diagonal se trouvait le milliardaire Georges Soros, accusé souvent par la Majorité présidentielle de casquer ses millions de dollars pour gérer les minerais congolais. De ce fait, l’opinion se demande à quoi sert la présence de cet Américano-hongrois tant décrié par la MP et certaines ONG internationales dont Glogal Witness, Crisis Group, Human Rights Watch… ! Certaines langues vont jusqu’à dire que le candidat présidentiable Moïse Katumbi est entrain déjà de signer des accords avec des multinationales et certaines puissances mondiales pour qu’il soit porté au pouvoir, tout en garantissant leurs intérêts économiques au Congo.  Ce dernier temps, il est fait mention de la présence de Katumbi dans plusieurs capitales africaines des pays limitrophes de la RDC. Est-ce pour négocier l’appui de ces capitales ? Serait-ce alors un autre conglomérat qui se préparerait contre la RDC ? Pour éviter que la rumeur alimente le mobile de toutes ces rencontres, le futur candidat président Moïse Katumbi a intérêt à communiquer et vite, sinon il aura du mal à convaincre lorsque ses détracteurs prendront le devant pour l’écorcher.

En effet, les observateurs avertis constatent de plus en plus que Katumbi s’appuie et s’accroche sur les étrangers pour s’imposer comme Président en République Démocratique du Congo. Quels sont les termes de leurs deals ? Il traîne sous ses bras le nébuleux milliardaire Américano-hongrois, il a été voir le Président Zambien, il est passé par le Rwanda voir le tristement responsable du génocide des Congolais, Paul Kagame. Que cherche-t-il finalement, ce Moise Katumbi ? Ne donne-t-il pas raison à ceux qui disent qu’il n’est congolais, ni de père ni de mère, mais seulement téléguidé par la recherche du lucre ? Non sans raison, son demi-frère et grand-frère Raphael Katebe n’a-t-il pas déclaré : « mon père est juif et ma mère est congolaise. Mais mon demi-frère et jeune frère, son père est juif et sa mère est Zambienne et plus grave, sa femme est burundaise. » Tout congolais lucide a tout compris.

Nzakomba et Owandi.

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 6
    Partages