Kokonyangi et Kabange Numbi - RDC-Politique : bientôt le dédoublement du CLC par la Majorité Présidentielle

Dans une pétition en gestation qui sera adressée au Nonce apostolique du Saint-Siège à Kinshasa, Joseph Kokonyangi demande au Saint Père de retirer l’Archevêque de Kinshasa atteint par la limitation d’âge et laisser le champ libre à son coadjuteur.   Comme dans ses habitudes, la Majorité présidentielle excédée par les différentes mobilisations du Comité Laïc de Coordination (CLC), décide de mettre les bouchées doubles. En effet, Scooprdc.net apprend des sources sûres que le très controversé Ministre de l’Urbanisme et Habitat Joseph Kokonyangi s’apprête avec son collègue Kabange Numbi de monter un nouveau Comité Laïc de Coordination pour s’opposer à l’Archevêque de Kinshasa, le Cardinal Laurent Monsengwo.

Scooprdc.net est tombé sur un document sorti dans les officines de Kokonyangi où ce dernier désigne lui-même les trois premiers membres signataires de ce document qu’il dénomme « pétition contre Monseigneur Monsengwo ». Ces membres désignés devront faire partie de cette fameuse coordination montée de toute pièce. Et puisqu’ils doivent être au nombre de cinq, Kokonyangi prend soins de laisser les deux autres membres être désignés par son complice du moment : Kabange Numbi.

Visiblement la Majorité présidentielle, par l’entremise de son secrétaire général adjoint, a ciblé l’Eglise catholique comme son adversaire politique. Maintenant que l’Eglise du Christ au Congo (ECC) vient d’emboiter les pas aux Catholiques, qu’adviendra-t-il ? La Majorité présidentielle envisagera-t-elle de dédoubler aussi le Symposium protestant ? Les aventures de Kokonyangi, jouant au « corbeau et le renard » pour plaire à Joseph Kabila, sont malheureusement destinées à amuser la galerie. Le combat des principautés contre l’Eglise catholique ne date pas d’aujourd’hui. Si Joseph Kokonyangi avait bien appris l’histoire de deuxième année secondaire, il se rappellera que dans tous les conflits, les rois et empereurs en sortaient toujours perdants face aux princes de l’Eglise. Un homme averti…

Nzakomba.

Vous avez aimé ? Partagez !