Tuerie de 15 casques bleus de la Monusco : le M17 exclut la thèse des ADF et indexe le M23

Augustin kikukama 2 - Tuerie de 15 casques bleus de la Monusco : le M17 exclut la thèse des ADF et indexe le M23


Alors que le gouvernement congolais et la Mission onusienne au Congo attribuent le carnage, le 7 décembre dernier, des 15 casques bleus tanzaniens dans la région de Beni aux présumés rebelles de l’ADF, le Mouvement du 17 Mai (M17) ne croit pas à cette version. Son président national Augustin Kikukama l’a déclaré ce mercredi 27 décembre à Kinshasa au cours d’une conférence de presse. Partant d’une analyse de son parti, ce disciple ne Mzée Laurent-Désiré Kabila  pointe lui du doigt, les commanditaires de l’ex-rébellion du M23. « Les officiers supérieurs de notre Armée qui nous ont  fait honneur en défaisant le M23, leur sort est connu. Certains ont connu une mort brutale, d’autres sont morts de manière mystérieuse. Il est curieux de voir que l’unité de la Monusco qui a travaillé avec les FARDC et qui avait la mission de défaire le M23, soit aussi victime et puisse connaître le même sort que nos officiers supérieurs que nous pleurons toujours », s’indigne le président du M17.

Lire aussi :   Mandela day’s : Vodacom Congo a célèbré l’héritage de Nelson Mandela partout en RDC

Ce parti qui refuse ainsi d’être sur la piste des ADF, exige une investigation sérieuse visant à éclore la vraie vérité. Il suggère que l’Onu qui entreprend une enquête, s’interroge : « comment sont morts les officiers supérieurs de FARDC qui ont défait le M23 ? Pourquoi cette unité des casques bleus qui a travaillé en étroite collaboration avec ces officiers supérieurs des FARDC, soit aussi victime et ses militaires connaissent le même sort que les officiers supérieurs des FARDC ? » Pour le M17, l’enquête doit aller loin pour savoir : ce crime a profité ou profite à qui ? Qui a intérêt à organiser un tel massacre ? Le message de ce massacre est-il adressé à qui ? Est-ce un avertissement aux autres troupes de la Monusco pour dire que ceux qui veulent  remettre la paix à l’Est, subiront le même sort que les casques bleus tanzaniens tués ? C’est  à toutes ces questions que le M17 attend des vraies réponses.

Lire aussi :   Lutte contre les violences sexuelles : vers une solution pour faciliter la dénonciation

Owandi

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
26°
brume
humidité: 74%
vent: 2m/s SO
MAX 25 • MIN 24
30°
Ven
32°
Sam
31°
Dim
29°
Lun

Les plus populaires

amet, ante. ut Sed accumsan eleifend libero dapibus consectetur porta.