Bruno Tshibala et Tharcisse Loseke 5 - T. Loseke, président de l’UDPS : ça fait rire les oiseaux !

On dirait le théâtre de chez nous avec les Mangobo, Ngadiadia, Saï saï, Esobe, Mbuta Masebe et consorts, le spectacle que le premier ministre Bruno Tshibala livre ces derniers jours au peuple congolais. Mais pour les plus lucides, c’est une vaste blague de mauvais gout qui ne peut que faire rire les oiseaux. Si le ridicule pouvait tuer… ! Tenez, après avoir violé intentionnellement l’article 97 de la Constitution en se faisant élire président de l’UDPS par sa bande, en remplacement d’Etienne Tshisekedi, l’homme aux lunettes noires, sentant l’épée de Damoclès sur sa tête, avec la menace du député national Toussaint Alonga qui attendait le traduire devant la cour constitutionnelle,  se ressaisit et veut corriger sa transgression de la disposition constitutionnelle qui rend incompatible les fonctions du membre du gouvernement avec toute responsabilité au sein d’un parti politique. Bruno Tshibala a, dans sa décision d’hier jeudi 14 décembre, comportant toujours l’entête de l’UDPS, désigné Tharcisse Loseke comme président de l’UDPS. Ce dernier est un ancien médecin d’Etienne Tshisekedi qui a été exclu du parti avant la formation du gouvernement Badibanga dont il est devenu vice-ministre aux finances. Il n’a gouté au miel que pendant trois mois…

Sans charisme ni leadership comme Bruno Tshibala, même dans un rêve diurne, Tharcisse Loseke ne peut pas diriger l’UDPS d’Etienne Tshisekedi. D’ailleurs, en quittant vers fin 2012 l’Ecidé de Martin Fayulu, ce médecin n’a adhéré à l’UDPS officiellement qu’en 2013. Donc, il se pose pour lui un problème d’anciennété. Qu’à cela ne tienne, mais en s’attribuant le rôle d’Autorité morale, Bruno Tshibala pense se dédouanner de la violation de l’article 97 de la Constitution dont il est accusé. Mais seulement, il précise maladroitement à l’article 2 de sa décision que c’est en conformité de l’article 97 alinéa 2 de la constitution. Ni cet article, moins encore les statuts et reglement intérieur de l’UDPS n’évoquent  cette nebuleuse fonction. Pire, c’est en sa qualité de président prétendûment élu par le Congrès extraordinaire que Tshibala signe sa décision de désignation de Loseke. Donc, jusqu’hier jeudi, il était toujours président de l’UDPS. Voilà  qui ne l’épargne pas à la poursuite du Procureur général de la République pour violation et rébellion contre la constitution. Par quelle magie, se demande-t-on, Bruno président élu par le congrès peut lui désigner un autre président à sa place ? Allez-y comprendre, quand on est emberlificoté, on s’effiloche et le ridicule couve.

Georges Ilunga

Vous avez aimé ? Partagez !