Kasaï et Tanganyika : deux mois déjà qu’Emmanuel Shadary étrangle les Assemblées provinciales

Par la volonté d’une personne et sur base d’aucune loi de la République, les assemblées provinciales du Kasaï et du Tanganyika sont réduites au silence voici aujourd’hui deux mois : pas de plénières. En effet, dans deux messages, le 02 octobre dernier, adressés aux gouverneurs des provinces du Kasaï et du Tanganyika, le Vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur suspendait la tenue des plénières des assemblées provinciales de ces deux provinces jusqu’à nouvel ordre. Motif : bagarre entre députés provinciaux au cours des cérémonies d’ouverture de la session ordinaire de septembre intervenues le 30 septembre.  Il instruisit les commissaires provinciaux de la Police nationale congolaise de devoir veiller au strict respect de sa mesure.


Deux mois sans activités parlementaires en plénière alors que la session était budgétaire signifie que ces deux provinces fonctionneront en 2018 sans édit budgétaire. Dans son article du 02 octobre sur cette suspension, scooprdc.net dénonçait la caporalisation des assemblées provinciales par le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur. Emmanuel Shadary traite ces institutions comme certaines directions dépendant de son ministère. Or, il n’en est nullement question. Ni la constitution, ni la loi portant principes fondamentaux relatifs à la libre administration des provinces, moins encore la loi portant composition, organisation et fonctionnement des Entités territoriales décentralisées et leurs rapports avec l’Etat et les provinces, ne lui donne les prorogatives de mainmise sur les assemblées provinciales. Même au président de la République à qui il est reconnu le pouvoir de dissoudre une assemblée provinciale, il y a une certaine conditionnalité : il ne peut agir que lorsqu’il y a une crise persistante. Et même avant de prendre sa décision de dissoudre une assemblée provinciale en crise persistante, le président de la République doit consulter les deux présidents du parlement.

« Le comportement de Shadary est une négation de la démocratie en ce qui concerne l’autonomie des provinces », réagissait ainsi à l’époque le député provincial Omer Mijimbu interrogé par la radio onusienne Okapi. Cet ancien président de l’Assemblée provinciale de l’ancien Kasaï Occidental reproche à Shadary le recul de la démocratie dans le pays : « je suis député provincial depuis plus de dix ans. Nous avons vu beaucoup de ministres de l’intérieur. Mais fort de cette expérience, on n’a jamais vu un ministre de l’intérieur venir régler les problèmes internes à une assemblée. C’est un abus de pouvoir ».

Somme toute, dans un pays où la constitution est constamment violée par ceux-là même qui sont sensés la faire respecter, la « shadarisation » des provinces n’est pas un phénomène étonnant. Seulement, c’est une pratique maladroite et déshonorante pour la République qui se veut démocratique.

Ginno Lungabu.   

À ne pas rater

Affaire 305 signatures de soutien au bureau Mabunda : Samy Adubango confond le FCC !

Après la sortie médiatique des députés du Front Commun pour le Congo (FCC) le lundi 30 novembre dans une déclaration de soutien au bureau de...

RDC : Au finish, c’est toujours Félix Tshisekedi qui sortira vainqueur !

Tribune de Christian Bosembe (Avocat, chercheur en Droit constitutionnel, chroniqueur politique et leader d'opinion) Il est visionnaire. Il sait anticiper. La plupart de fois, il est...

Soutien à Jeannine Mabunda : hypocrisie du FCC !

Un véritable show médiatique livré hier lundi 30 novembre par les députés nationaux du Front Commun pour le Congo (FCC) au Palais du Peuple...

Regards croisés sur les consultations populaires et nationales de 1990 et de 2020 en RDC : L’histoire se répétera-t-elle ?

Tribune de Jean-Chrysostome VAHAMWITILes consultations sont-elles l’expression des crises électorales et de légitimité ? L’histoire se répétera-t-elle ? A travers une analyse purement...

Consultations présidentielles : « le chef de l’État doit aller jusqu’au bout » (François Lumumba)

Recevant scooprdc.net en sa résidence le mardi 24 novembre, François Lumumba, fils aîné de Patrice Emery Lumumba a livré en exclusivité au média en ligne, sa...

À la une

Construction d’une station service à Banunu-Matete : l’hôtel de ville donne raison à Raphaël Kibuka et aux Matetois en suspendant les travaux !

Dans une correspondance datée du 30 novembre dernier, le député national Raphaël Kibuka avait informé le gouverneur Gentiny Ngobila de son intention d’organiser un...

Economie : Heineken made in DRC déjà sur le marché !

A quelque chose malheur est bon, diront les consommateurs de la bière Heineken avec la maladie de Covid-19 malgré ses conséquences, non seulement en...

Conséquence de l’arrêt du Conseil d’Etat : Yuma veut radier Kasembo de la FEC !

Par Robert Nzinga Nzita (correspondance particulière)L' affrontement entre Dieudonné Kasembo, patron de Gécotrans et candidat à la présidence de la Fédération des Entreprises du Congo...

Sud-Ubangi : le gouverneur J.C Mabenze vole au secours de victimes des atrocités survenues à son absence

Absent de sa province pour répondre à l'invitation du Chef de l'État Félix Tshisekedi, le gouverneur Jean-Claude Mabenze est rentré mercredi 2 novembre à...

Crise à l’Université officielle de Bukavu : Thomas Luhaka interpellé !

Par une décision rendue publique le lundi 23 novembre, le recteur de l'Université officielle de Bukavu (UOB), le Professeur ordinaire Muhigwa Bahananga Jean-Berchmans, a suspendu 4...