Nikki et Kabila - Visite de Nikki Haley : les politiciens congolais, toujours des éternels petits bébés

Si quelqu’un doutait encore de notre colonisation continue par l’Occident, voici encore la preuve à 100% avec la visite de Nikki Haley. Officiellement une simple ambassadrice des Etats-Unis à l’Onu et officiellement venue inspecter la Monusco dont son gouvernement est un grand contributeur aux Nations unies, tantine Haley s’est comportée en véritable maitre des cérémonies. D’où lui est venu alors le pouvoir  de convoquer ouvertement les politiciens pour exercer une pression sur eux et donner des injonctions aux officiels de Rdc jusqu’à aborder des questions de souveraineté ?

Oui, elle a parlé des élections, elle a donné même des injonctions, des ultimatums. Elle a tranché sur la présidentielle : au plus tard en 2018. Elle a tranché au sujet du président en fonction: pas de troisième mandat. Tout cela des choses pour lesquelles les politiciens congolais se battent tous les jours sans succès et pour lesquelles ils dialoguent depuis au moins quatre ans. Malheureusement pour lesquelles les gens sont morts et continuer à mourir en RDC comme des mouches. Enfin, pour lesquelles il y a eu même une résolution de l’Onu sans résultat escompté.

Et voilà qu’une simple ambassadrice américaine vient de se prononcer sur place en RDC. Officiellement devant tout le monde. En plein Kinshasa sans que personne n’ouvre la bouche pour dire le contraire. Silence du gouvernement quelles que soient les gesticulations habituelles de tonton Lambert de Lodja. Silence de la Majorité présidentielle. Queue dans les pattes chez les  opposants qui ne juraient que par le sang s’il n’y a pas présidentielle d’ici fin décembre. Silence à la société civile politiquement active. Grogne des mouvements citoyens, notamment la NOGEC parce que Tantine Nikki les a zappés alors qu’ils tenaient la rencontrer. Jérémiades du CNSA parce qu’elle n’a pas rencontré l’ancien terrible de l’opposition, pourtant le tout-puissant gendarme figurant du processus électoral.

Triste, on a vu même les opposants se photographier avec l’ambassadrice, tous souriants comme des enfants que leur maman a emmené à Walt Disney. Il ne fallait donc que si peu pour que les gens obéissent. Et ce si peu ne pouvait venir que de l’Occident? Honte à toi politicien congolais!

DM

Vous avez aimé ? Partagez !