JMK 1 - Télé 50 de Jean-Marie Kassamba : une école des anti-Kabila !

« Ce n’est pas tous ceux qui me disent Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume des cieux. Mais plutôt ceux qui font la volonté de mon père ». Cet enseignement du Christ s’adapte sans doute au contexte de la RDC où tout le monde qui chante au bout des lèvres Raïs ou Kabila, ne le porte pas dans son cœur. Du temps du Christ, on parlerait des scribes et des pharisiens. Mais dans le contexte congolais, on peut tout simplement les appeler des hypocrites et des traites. Dans cette bande, se recrutent le patron de Télé 50 et son personnel.

En effet, tout  celui qui a regardé avec un œil particulier les images de New-York où se déroulait la 72ème Assemblée générale de l’Onu, a aperçu parmi les manifestants le très célèbre ancien cameraman de Télé 50, Doudou Tshiamala.  Il était à cheval entre la Présidence de la République et la Primature. Voilà qu’une fois ce cameramen de Télé 50 aux USA où il a préféré résider, s’opposer au régime qui le nourrissait, à travers la chaine de télévision pro-mouvance chargée de la visibilité de cinq chantiers du président Joseph Kabila.

Doudou Tshiamala n’est pas le seul à se comporter de la sorte dans l’école de Jean-Marie Kassamba. Bien avant lui, il y a eu Jules Muamba, l’ancien journaliste et présentateur phare du journal télévisé. Celui-ci réside aussi aux USA. Mais depuis qu’il est dans le pays de l’Oncle Sam, il prépare Joseph Kabila à toutes les sauces de diabolisation sur tous les réseaux sociaux. Il ne loupe aucune occasion dans les forums de discussions en rapport avec la RDC. On dirait qu’il était opposant farouche au pays quand il était au pays !

Contrairement aux anciens journalistes de Radio Okapi, bête noire vilipendée et dont l’image est très mal vendue par Jean-Marie Kassamba et sa télévision à longueur des journées, ils sont nombreux qui ont quitté le pays et résident dans différents pays du monde, sans parler en mal du président Joseph Kabila sur les réseaux sociaux ni descendre dans les rues aux côtés des manifestants. Qui alors de Télé 50 ou de Radio Okapi regorge des anti-Kabila ? Là encore, l’enseignement de l’ivraie prêché par le Christ est éloquent.

Recruter des ouest-africains et autres jamaïcains, les faire porter des T-shirts à l’effigie de Raïs et les passer pour des Congolais venus ovationner le président Joseph Kabila à New-York, comme l’a fait Jean-Marie Kassamba et autres vuvuzeleurs, c’est ternir l’image du Raïs et lui  rendre un mauvais service. Voilà que ce dernier est victime de moquerie de la part de ses détracteurs de l’opposition qui en font une bonne recette bouffable sans modération. Mais visiblement, ça importe peu au patron de Télé 50 qui malheureusement n’a que d’yeux sur le pognon que lui a rapporté cette opération de recrutement de faux congolais de la diaspora.

La rédaction

Vous avez aimé ? Partagez !