Kimbuta et Nsingi - Ville de Kinshasa : André Kimbuta prive Roger NSingi de l’enveloppe financière de l’Assemblée provinciale
Vous avez aimé ? Partagez !

L’animosité entre le gouverneur de la ville André Kimbuta et le président de l’Assemblée provinciale Roger NSingi a atteint son paradoxisme. Ils ne jurent chacun que par le renversement de l’autre. Les  amis d’hier devenus ennemis jurés pour des raisons qui leur sont propres, misent pour ce faire sur les députés qui leur sont favorables. Ceux  du Mouvement de Libération du Congo (MLC) qui sont encore fidèles au parti de Jean-Pierre Bemba ont reçu de leur hiérarchie, les instructions de ne pas se mêler dans ce conflit que le MLC qualifie de coloration MP. Mais cette situation d’antagonisme entre les deux hautes personnalités de Kinshasa affecte la gestion de la ville qui ressemble déjà à celle d’une boutique privée où les règles comptables et financières ne sont pas respectées.

Des sources de l’Assemblée provinciale et du gouvernement provincial de Kinshasa rapportent à Scooprdc.net qu’André Kimbuta a privé Roger Nsingi de l’enveloppe allouée à l’organe délibérant pour la paie des députés et le fonctionnement du bureau pour le mois de mai 2017. En effet, traditionnellement ce sont les comptables de l’Assemblée provinciale qui perçoivent cette enveloppe mensuelle de 520 millions de FC auprès de la ville de Kinshasa et vont verser cet argent dans le compte principal de l’Asspro logé à la TMB et en font rapport au questeur. De cette enveloppe, 405 millions sont destinés à la paie des députés et les 105 millions restants pour la paie du personnel administratif du bureau et le fonctionnement de celui-ci. Le questeur dresse les listings de paie et la ventilation de cet argent qu’il contresigne avec le président de l’Asspro. Ces documents sont enfin envoyés à la TMB qui a son tour dispatche dans les comptes respectifs des députés.

Politique d’asphyxie : nouvelle stratégie kimbutienne

La chaine des dépenses classique telle que spécifié ci-haut, fort curieusement, n’a pas été respectée pour le mois de mai par le gouverneur André Kimbuta. D’après nos sources, le duo Henry Itoka et Suzanne Mbuluyo, tous deux députés provinciaux hostile au président Roger Nsingi, se sont arrogés le pouvoir, sous la bénédiction bien évidemment du Haut sommet, de se transformer en une commission informelle de paie. Ces deux pseudo-illustres ont perçu l’enveloppe de 405 millions de FC émanant du gouvernement provincial, et se sont chargés de créditer manuellement auprès de la TMB les comptes de leurs collègues, surtout de leur obédience.  Selon les sources de Scooprdc.net, les comptes du président et du questeur de l’Asspro ne seraient pas alimentés. De même, les 105 millions de FC destinés à la paie des agents du bureau et aux frais de fonctionnement n’ont pas été accordés. Où seraient ces faramineux millions en Franc Congolais ? Dieu seul sait, peut-être le Haut Sommet aussi le sait. C’est donc,  une politique d’asphyxie que le gouverneur de la ville de Kinshasa a adoptée pour anéantir financièrement le président de l’Assemblée provinciale et son questeur qui lui tiennent la tête.

Cette guéguerre d’intérêts égoïstes entre André Kimbuta et Roger Nsingi, non seulement impacte négativement sur la bonne gestion de la ville qui devient incontrôlable, par le fait que l’argent du trésor public circule librement et au su des ceux qui sont censés faire respecter la loi, entre les mains des individus, mais également elle a comme conséquence la clochardisation et le conditionnement des députés provinciaux. Les agents administratifs du bureau en payent aussi les frais. Depuis le début de cette année, ils ne sont payés qu’une seule fois.

Ginno Lungabu  


Vous avez aimé ? Partagez !
Advertisements
5ee7bed0 - Ville de Kinshasa : André Kimbuta prive Roger NSingi de l’enveloppe financière de l’Assemblée provincialeimp - Ville de Kinshasa : André Kimbuta prive Roger NSingi de l’enveloppe financière de l’Assemblée provinciale