Affaire abattage de l’avion de Congo Airlines à Kindu : Alexis Thambwe Mwamba toujours dans les tourments

Alexis Thambwe Mwamba - Affaire abattage de l’avion de Congo Airlines à Kindu : Alexis Thambwe Mwamba toujours dans les tourments

Le ministre congolais de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, a du mal à fermer paisiblement ses yeux pour dormir. L’affaire de l’abattage de l’avion de Congo Airlines est loin de lui coller la paix. Après la plainte des familles des victimes de cet avion éclaté en morceau par le missile lancé par les rebelles du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD/Goma), c’est le tour du patron de cette compagnie de hausser la voix.  A travers son compte Twitter, Stavros Papaioannou écrit le 27 aout dernier : «  je suis donc en Belgique à la disposition de la justice belge concernant le drame de Kindu ».

Bien que le patron de la Justice congolaise se soit soustrait de la justice belge en fuyant sous fausse identité par la France, sa responsabilité dans cette affaire le colle toujours à la peau. Il peut ne pas être le commanditaire de l’abattage de cet avion comme il le clame déjà, mais le fait d’avoir endossé la responsabilité de la déclaration faite par lui sur les antennes de Radio France Internationale (RFI), le met en cause. D’ailleurs pour cette affaire, le Mouvement du 17 Mai (M17) d’Augustin Kikukama avait demandé, le 10 juillet dernier, au Président de la République Joseph Kabila d’exiger la démission d’Alexis Thambwe Mwamba du Gouvernement pour qu’il se mette à la disposition de la Justice belge qui le poursuit.

Lire aussi :   Journée des morts : le Cimetière Nouvelle Cité Mbenseke fait payer les visites

Le M17 avait fait remarquer qu’il y avait une jurisprudence en la matière avec d’autres membres du Gouvernement qui avaient été cités dans le rapport du Panel de Nations Unies sur les pillages des ressources naturelles de la RDC. A cette époque, soutient ce parti pro-Kabila père, le Président Joseph Kabila avait exigé la démission des personnes citées afin de permettre à la justice d’enquêter. Allusion faite à Augustin Katumba Mwanke (alors Ministre près la Présidence), Denis Kalume (Ministre de la Reconstruction), Charles Okoto (PAD de la Miba) et Kazadi Nyembwe (Administratuer de l’ANR). Mais la démission n’étant pas une culture congolaise, Alexis Thambwe Mwamba s’accroche toujours à son poste.

Qu’il démissionne ou pas, l’affaire étant déjà portée en justice internationale, l’ancien patron de CAL Stavros Papaionnou se frotte bien les mains et attend sans doute d’être indemnisé bien que les visées de la justice belge sont ailleurs : remonter jusqu’au vrai commanditaire quand on sait que l’ancienne rébellion du RCD/Goma ne pouvait disposer de ce genre de missile ayant abattu l’avion de CAL. On s’imagine que c’est le même type qui avait abattu l’avion d’Habyarimana en 1994.

Lire aussi :   Emmanuel Shadary à la clôture de la formation des policiers à Kasapa : « désormais la formation sera d'abord militaire, car, beaucoup de policiers ont fait preuve d'amateurisme faute de formation de base »

Agnalo Agnade

DON'T MISS OUT!
S'inscrire à la Newsletter

Recevez gratuitement nos récents articles automatiquement dans votre boîte Email.

Invalid email address
Nous détestons le Spam autant que vous, et votre adresse email ne sera jamais envoyée, vendue ou donnée aux marketeurs tiers.

ScoopRDC sur les médias sociaux

Kinshasa
23°
brume
humidité: 73%
vent: 5m/s SSO
MAX 21 • MIN 20
35°
Mer
31°
Jeu
31°
Ven
31°
Sam

Les plus populaires

porta. dolor. et, diam at id Aliquam in