corneille Naanga1 - Election des gouverneurs du Haut-Katanga et de la Tshuapa : Corneille Naanga, dos au mur !

La Cour constitutionnelle a adressé en date du 22 aout dernier une correspondance au président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) lui signifiant de l’existence des arrêts qui réhabilitent dans leurs fonctions, les gouverneurs des provinces Jean-Claude Kazembe et Cyprien Lomboto du Haut-Katanga et de la Tshuapa.

Par cette sortie du silence de la Cour constitutionnelle dont les arrêts ont été non superbement ignorés, mais surtout piétiné sciemment par le Vice-premier et ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadary, le président de la CENI se situe entre deux feux. Va-t-il se plier et exécuter ces arrêts de la Haute cour ou va-t-il attendre un second arrêt superflu ? De l’avis d’observateurs, Corneille Naanga n’a pas d’autre choix que d’abandonner sa soumission au VPM Emmanuel Shadary pour respecter désormais la légalité. Ces observateurs ne voyaient pas comment la Haute cour humiliée par le Gouvernement pouvait se dédire en validant les résultats  des élections dans deux provinces. Une chose qui est vraie et sûre maintenant, il n’y aura pas d’élection du gouverneur dans le Haut-Katanga et dans la Tshuapa. Jean-claude Kazembe et Cyprin Lomboto y restent. C’est une victoire de la légalité et de la justice.

Ginno Lungabu

Vous avez aimé ? Partagez !