roger nsingi et andré Kimbuta - Ville de Kinshasa : guerre de leadership entre Roger Nsingi et André Kimbuta

Pendant que les députés provinciaux et le personnel administratif et politique de l’Assemblée provinciale de Kinshasa accusent respectivement trois mois et cinq mois d’arriérés de salaires, une guerre de leadership s’est déclenchée entre le président de l’organe délibérant, Roger Nsingi, et le gouverneur de la ville-province de Kinshasa André Kimbuta. Dans un échange verbal malsain, Nsingi a dit à Kimbuta : « longwa kuna nyama, mino epola. Soki ngai te oza gouverneur te ». (Traduction : quitte là imbécile, regarde ses dents pourries. C’est grâce à moi que tu es encore gouverneur). Et à Kimbuta de rétorquer : « nakolakisa yo ke naza vrai kinois ». (Traduction : je te prouverai que je suis un natif de kinshaasa).

Avec cette promesse-menace, des sources sûres rapportent à scooprdc.net que le gouverneur André Kimbuta a déjà dans sa gibecière 32 députés provinciaux amadoués sur les 48 que compte l’Assemblée provinciale pour déclencher une motion de défiance contre Roger Nsingi. «Le haut sommet » ne jure que sur son départ, affirme-t-on à scooprdc.net. Il a actionné toutes les machines pour cette entreprise. Et déjà une équipe d’inspecteurs des finances avec une lettre signée par le ministre des finances se sont présentés à la porte de Roger Nsingi pour un audit musclé de la gestion de l’Assemblée provinciale de Kinshasa.

N’étant pas en ordre, le président de l’organe délibérant les ferait promener. Il aurait, pour gagner du temps, sollicité un emprunt de cinq cent mille dollars américains auprès de la banque TMB pour couvrir le « trou ». Cette opération, d’après nos sources, est couverte par l’homme d’affaires Ledya, qui serait le coépoux ou le gendre de ce dernier, c’est selon. Cet argent serait déjà disponible. Et lui-même Roger Nsingi compte voyager ce week-end en dehors du pays.

Comme si son malheur ne venait pas seul, les députés provinciaux exigeraient les preuves de paiement de leurs impôts payés auprès de la Direction Générale des Impôts (DGI) auprès du questeur. Mais celui-ci se déroberait… et aux députés provinciaux Suzane Mbuluyo, Mbuyi et Henri Itoka de décrier à une megestion terrible au sein de l’Assemblée provinciale. Dossier à suivre…

Ginno Lungabu

Vous avez aimé ? Partagez !