Banza 1132x670 - Dany Banza : le Rassemblement Grand Katanga dénonce sa traîtrise et salue le travail abattu par Salomon Idi auprès de Katumbi

En s’attaquant ouvertement à Salomon Idi Kalonda, l’un des fidèles lieutenants de Katumbi, Dany Banza a montré qu’il a tourné réellement casaque. Pourtant, l’ex G7 a tout gagné de l’ancien gouv du Katanga, explique Patrick Kisula, un cadre de l’ACO.

« Il s’est tiré une balle dans sa propre jambe », dit-il. Pour Kisula, il ne peut pas chercher à séparer Idi de Katumbi. « Par contre, c’est sa traîtrise qui a éclaté au grand jour ». Le cadre Aco se demande si l’intelligence ( Salomon Idi ) peut se battre contre Dany Banza qui incarne l’ignorance et l’obscurité.

Indignant de constater que depuis sa participation à la cérémonie de signature sur l’arrangement particulier au palais du peuple, Dany Banza se tourne la tête, explique-t-il.

A en croire Sonvil Mukendi, le porte-parole du Rassemblement Grand Katanga, Dany Banza qui mouille déjà dans les eaux du pouvoir, doit réintégrer calmement la mouvance présidentielle que de chercher à opposer Felix Tshisekedi à Moïse Katumbi.

« Il attise la haine et cherche à fragiliser le Rassemblement », hurle-t- Il en réaction à l’interview accordée par Dany Banza à 7sur7.

Tous les ténors de l’opposition au Grand Katanga dénoncent le jeu dangereux de Dany Banza. « Comment peut-il critiquer Salomon Idi alors que l’homme garde la confiance de son chef avec qui ils ont aligné succès et résultats positifs depuis de lustres », s’est interrogé un proche de Kyungu.

Avant de conclure que c’est de la pure jalousie que manifeste Dany Banza qui, malheureusement, n’a pas pu se faire une place au soleil à cause de ses limites.

Dans le royaume de Katumbi, le tribalisme ne compte pas. Un argument qu’il voulait utiliser contre Salomon Idi mais qui a été très vite balayé. Sonvil Mukendi assure que Dany Banza joue la carte de la MP pour fragiliser le Rassemblement. Il alerte toutes les forces politiques et sociales du Rassemblement contre « le plus grand diviseur commun ».

« Parler mal de l’entourage de Katumbi est une jalousie grave car lui-même connait les qualités du conseiller Salomon Idi Kalonda. C’est tout simplement la haine », tempête Mukendi demandant à Banza de cesser les amalgames et de s’afficher clairement dans sa nouvelle famille politique.

L’heure est au combat pour le départ du président Kabila du pouvoir et non au débat sur le profil du futur candidat du Rassemblement à la prochaine présidentielle, dit-il.

En allant dans le sens contraire, il est clair que Dany Banza coaché par les officines, a été mandaté par le régime Kabila, selon un responsable de l’Udps-Lubumbashi, pour infiltrer l’entourage de Félix Tshisekedi afin de chercher à opposer Katumbi à Félix Tshisekedi.

« Il ne réussira pas, son jeu malsain a été déjà déniché. Ses yeux doux à Félix Tshisekedi, c’est de la pure distraction », ajoute un élu Udps membre du groupe Udps et Alliés à l’assemblée nationale.

Depuis sa disgrâce chez Katumbi, le leader contesté de l’ACO pose les actes d’inconstance, passant tout son temps à cribler Salomon Idi. « Hors, cribler Idi, c’est toucher à la prunelle des yeux de Katumbi, ce qui ne passera pas », prévient, sous couvert de l’anonymat, un leader influent du G7.

A Lubumbashi dans les rangs de l’opposition radicale, Dany Banza est désormais considéré comme une taupe qui veut prendre la place de Salomon pour saper l’image de Moise Katumbi alors que, répète Kisula, il est moins intelligent et piètre pour prétendre l’être.

JU

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 2
    Partages